Révolution chez Apple : l'UE Applaudit les nouvelles règles

Révolution chez Apple : l’UE Applaudit les nouvelles règles

Révolution chez Apple : l'UE Applaudit les nouvelles règles

Les récentes annonces d’Apple quant à l’adaptation de ses iPhone aux nouvelles règles européennes ont été saluées par le commissaire européen Thierry Breton. Cependant, l’UE reste vigilante et prête à prendre des mesures sévères en cas d’infraction.

Changement d’opération pour Apple :

Apple a dévoilé des modifications significatives à son système d’exploitation iOS pour se conformer au Digital Markets Act (DMA), la nouvelle réglementation sur les marchés numériques de l’UE. Ces ajustements, obtenus sous la pression de Bruxelles, ont été perçus comme une évolution positive vers une concurrence plus ouverte.

Les éloges de Thierry Breton :

Le commissaire Thierry Breton s’est réjoui du « changement en cours », soulignant l’impact positif sur les consommateurs et les petites entreprises technologiques innovantes. Il a mis en avant l’ouverture résultante du marché numérique, grâce au DMA, favorisant l’équité et la concurrence.

Mise en garde de l’UE :

Bien que satisfaite des premiers pas d’Apple vers la conformité, l’UE ne baisse pas sa garde. Thierry Breton a averti que l’évaluation des propositions d’entreprises débuterait le 7 mars, et si celles-ci ne sont pas jugées suffisantes, des mesures fortes seront prises.

Les changements d’Apple :

Concrètement, l’entreprise permettra l’accès à des magasins d’applications alternatifs sur ses téléphones à partir de mars, ouvrant ainsi la voie à la concurrence avec son App Store. De plus, la société acceptera des services de paiement sans contact autres que sa propre solution, Apple Pay.

Facilitant également le choix d’un navigateur alternatif à Safari, Apple ouvre un menu proposant des alternatives, simplifiant ainsi le processus qui nécessitait auparavant des paramétrages plus complexes.

Ces changements s’accompagnent de nouvelles conditions tarifaires pour les développeurs, visant à rendre le marché plus équitable.

Réactions d’Apple :

Bien qu’il soit conforme aux exigences du DMA, il a exprimé des inquiétudes concernant la sécurité, suggérant que ces nouvelles règles pourraient compromettre l’expérience utilisateur. L’entreprise met en avant les risques persistants malgré les garanties mises en place.

Contexte de conformité d’Apple :

Cette négociation entre Apple et l’UE rappelle la récente décision d’intégrer le port USB-C à ses nouveaux iPhone pour respecter une législation européenne, un an avant l’échéance prévue. Apple avait longtemps contesté cette norme.

La stratégie d’Apple, basée sur un écosystème fermé, entre en contradiction avec les règles européennes de concurrence. Cependant, l’entreprise fait face à la nécessité de s’adapter à un environnement réglementaire en mutation.

Les annonces d’Apple signalent une nouvelle ère dans la régulation des marchés numériques en Europe. Alors que l’UE cherche à établir des règles plus strictes pour garantir une concurrence équitable, les grandes entreprises du numérique, dont Apple, doivent se conformer tout en restant attentives aux préoccupations des consommateurs et des autorités régulatrices.

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

CONCOURS

SITE DE RECONTRES

PARC SAFARI

NYLOZAN

Bonprix Électroménagers

SPA OVARIUM

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers